Un sujet qui fait débat ...


Voici un livre que je viens de m'acheter et que je vais lire tant le débat qu'il crée m'intéresse et me passionne. Elizabeth Badinter m'a interpellée par ses propos lorsque je l'ai entendue que ce soit à la radio ou à la télévision comme lors de son passage au "grand journal" de canal+ lundi dernier. En fait je suis complètement d'accord avec son message. Alors celles qui pensent qu'elle est contre l'allaitement, les couches lavables et autres pratiques alternatives ne sont pas très fines et n'ont peut-être rien compris car mal informées. Elizabeth Badinter est POUR LA LIBERTE DES FEMMES que chacune d'entre nous puissent choisir en toute liberté ses choix de femme et de mère !! C'est grâce à ELLE et tant d'autres qui font partie de la génération de nos mères et qui se sont battues pour le droit des femmes, le droit à la contraception libre comme nous la connaissons maintenant que nous pouvons, si nous le voulons, allaiter ou pas, retravailler immédiatement après le congés maternité ou pas, utiliser des couches lavables ou pas ... et j'en passe.

Peut-être est-ce-dû à mon travail en tant que puéricultrice en service de protection maternelle et infantile que je suis témoin de tant d'expériences de maternages différents que je défends comme elle la liberté des pratiques des mères sans les rendre coupables de "polluer", d'"abandonner leur bébé chez une nounou" et autres discours culpabilisateurs qui pèsent peut-être un peu trop sur les épaules des mères dans notre société actuelle et qui me mettent hors de moi.

Bref ceci est une apparté sur mon blog où il règne d'habitude un climat doux comme de la laine mais je ne pouvais pas rester sans réagir, car pour moi des femmes comme Elizabeth Badinter sont à écouter :-).

Commentaires

  1. merci pour ce petit billet! C'est effectivement important de laisser le choix à chacune, sans discours moralisateur
    Je ne détaillerai pas plus ma pensée pour ne pas entamer de polémique mais c'est vrai qu'aujourd'hui, les mères sont soumises à une telle pression qu'il est nécessaire d'avoir une grande force de caractère pour imposer ses choix.
    Je vais le lire ce livre...

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui me choque chez Badinter et je ne pense pas "n'être pas fines" c'est qu'à vouloir faire passer son message elle fait des généralités ! Quand elle dit que nous sommes sous le dicta de l'OMS qui nous "force à allaiter pendant 6 mois en exlusif et à la demande) là je m'insurge. Car en tant que Femme LIBRE chaque parent doit choisir ce qui sera mieux pour lui et l'enfant lallaitement au sein au au biberon qu'importe l'essentiel est de le faire sereinement. C'est pourquoi je trouve son propos à côté de la réalité. Concernant les CL là aussi elle fait une généralité ce n'est pas les couches jetables qui ont libérés nos mères de leur foyer mais l'électricité ou la machine à laver et qu'on jete une couche ou qu'on la lave dans sa machine à laver si la mère est au foyer "contre son gré" elle ne sera pas épanouie ! Tout ceci pour dire que OUI je connais bien le parcours de madame Badinter et je l'admire mais là à trop vouloir faire des généralités pour faire passer son message et bien elle passe à côté !
    Le souci ce n'est pas de travailler ou non c'est la place qu'on donne à la femme devenue mère ! Quel respect, quelle considération lui donne t-on et également à celles qui ne désirent pas être mère un jour. Je pense que nous vivons en ce moment des moments de crise et c'est pour cela que les gens se recentre sur leur famille d'où des femmes surdiplômées qui souhaitent s'arrêter pour élever leur enfant et je ne vois pas en cela un recul dans la "libération de la femme !" Et pour info, mon petit cerveau arrêté et ma non compréhension sont aussi entrain de lire le livre....

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est primordial pour les femmes s'est, comme il est écrit, qu'elles puissent avoir le choix sans être caricaturées ou cataloguées et pour cela il est important de développer tous les moyens qui permettent ce choix : le développement des structures de la petite enfance, le congé paternel, le retour à la vie active sans subir de discrimination, etc. Il n'existe pas d'acquis en matière de droits des femmes et on peut le constater aujourd'hui, il faut donc que les femmes est voix au chapitre pour se défendre et défendre notre cause pour une réelle égalité femme/homme. Rejoignez osezlefeminisme!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord sur le fait de défendre les droits des femmes pour qu'enfin il y'ai une véritable équité.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne réécrirai pas ce que les filles me précédant ont su si bien écrire mais j'ajouterais que je considère qu'aujourd'hui, les femmes ont le CHOIX de rester à la maison ou de retourner sur le marché du travail, d'allaiter longtemps (ou pas), de materner (ou pas). Et c'est qui fait notre richesse. Loin d'être un recul du féminisme, les femmes qui décident de mettre entre parenthèse leur carrière pour élever leurs jeunes enfants qui sont les adultes de demain représentent plutôt l'envers (quand même positif) de la médaille du féminisme: avoir le CHOIX. Et, soit dit en passant, cette parenthèse est si enrichissante sur le plan humain que lorsque ces femmes regagneront le marché du travail, le monde ne pourra qu'en bénéficier. Après tout, côtoyer des enfants adoucit l'âme, réchauffe le coeur et nous rend efficace à la puissance dix! héhéhé

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chauffe coeur...

Salopette Sloppy ottobre été 2018

Robe d'été en jersey Ottobre été 2018